Le pont du chemin de fer de Château-Regnault dans la Meuse (Ardennes)

Publié le par Jean-Claude Drion

La ligne de chemin de fer Charleville Mézières > Belgique via Fumay et Givet s'est trouvée au cœur des  trois guerres qui ont opposé la France et l'Allemagne : 1870, 1914 et 1940.

A ce titre, ses principaux ponts ont été plusieurs fois détruits et reconstruits à chaque fois, si bien qu'il est assez difficile de reconstituer l'évolution de leurs structures successives au fil du temps.

On peut simplement dire qu'ils ont été reconstruits différemment. Et le pont de la Meuse qui se trouve à la limite des communes de Bogny et Monthermé n'a pas fait exception à la règle.

A l'origine, comme le montrent les photos ci-dessous, c'est un ouvrage en maçonnerie comportant quatre grandes arches très légèrement surbaissées avec voûtes à rouleaux décalé.

Parmi les vues une reconstruction temporaire du pont (après-guerre) avec des travées métalliques.

Détruit, il est reconstruit et remplacé par un pont comportant une travée en béton sur la RD n°1, suivie de quatre travées sur grosses poutres métalliques, les deux premières avec charpentes latérales additionnelles qui supportent les quais de la gare de Monthermé.

Sources :

inventaires-ferroviaires

CPARAMA

Le pont du chemin de fer de Château-Regnault dans la Meuse (Ardennes)
Le pont du chemin de fer de Château-Regnault dans la Meuse (Ardennes)
Le pont du chemin de fer de Château-Regnault dans la Meuse (Ardennes)
Le pont du chemin de fer de Château-Regnault dans la Meuse (Ardennes)
Le pont du chemin de fer de Château-Regnault dans la Meuse (Ardennes)
Le pont du chemin de fer de Château-Regnault dans la Meuse (Ardennes)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article