Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

8 articles avec trucs et astuces

Installation & cablage des moteurs Peco

Publié le par Jean-Claude Drion

Il n'y a pas vraiment de complication au câblage et installation de ces moteurs.

voici le schéma de principe

Installation & cablage des moteurs Peco

Voici (en préambule) les différents accessoires et réf de ces moteurs

-PL 11 = moteur sur table

-PL 10 = moteur sur (1) ou sous table (tige longue avec la lettre E) entre 2 & 2,4 ampères

-PL 10 W = identique ci-dessus mais moins gourmand en énergie (tige longue avec la lettre E) entre 1 & 1,1 ampères

-PL 9 = embase pour la pose sous table des PL 10

-PL 12 = adaptateurs pour la pose des PL 10 sur table (ou sous table pour pose en décalé)

-PL 13 = switch (sur PL10) pour la réalimentation du cœur des aiguillages "Electrofrog"

-PL 15 = double contacteur (sur PL10) avec dispositif fin de course

-P001 = plaque de montage pour couvrir le trou de 40mm x 20 mm dans la planche (en cas de montage du moteur direct sur l'aiguillage).

(1) pour cette option on utilise l'adaptateur PL-12 qui est prévu pour s'accrocher au petits tétons externes de la traverse mobile.

Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco

Le moteur se fixe sur les encoches prévues dans les traverses de l'aiguillage en insérant la plaque P-001 (1) avec les 4 agrafes extérieures et en repliant les 2 centrales.

Mais il faut donc effectuer une découpe de 4 x 2 cm dans le CP et ensuite en cas de panne démonter soit en enlevant l'aiguillage au complet !!!

soit en redressant les 4 agrafes et enlever le moteur par dessous (le plus dur sera de remettre le remplaçant !!!)

j'en ai 2 ou 3 installés comme ça mais si je devais les enlever je les installerai en décalé + cordes à piano.(avec éventuellement l'adaptateur PL-12)

(1) sur mon réseau j'ai intercalé des morceaux de papier à poncer couleur ballast

Voici le schéma

 

 

Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco

Câblage des contacteurs PL-15 pose :

-1 = directement sous le moteur qui est fixé a l'aiguillage

-2 sous le réseau et sur le moteur dessous

on voit également un schéma pour le retour d'info au TCO 

 

Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco

Le modèle PL-10WE est équipé d'un tige plus longue pour un montage au dessous de la planche, permettant aussi d'actionner les aiguillages d'autre fabricants n'étant pas équipés des encoches permettant le montage du moteur PECO, il est donc nécessaire de monter l'embase PL-9, qui assurera la fixation du moteur sous le plan de roulement.

ATTENTION: La plan de roulement ne doit pas être plus de 15mm (sur mon réseau le CP fait 10mm d'épaisseur)

Voici une vue du câblage des mes moteurs (que je prépare à l'établi) vous remarquerez la présence de 2 câbles supplémentaires (en noir et rouge) qui sont raccordés sur les SWITCHS (dont je vais décrire l'usage un peu plus loin) que je fixe avec du scotch (certains modélistes les fixent avec une goutte de cyano...), j'ai eu besoin de les démonter pour changer de mode de réalimentation des cœur et...j'étais content de ne pas les avoir collés (29 oufffff)

Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco

La pose décrite ici sera sous le plan de voie (en CP pour ce qui me concerne)  fixé des embases PL-9 pour un aiguillage "Electrofrog" (avec un switch PL-13)

Donc on plie les 2 agrafes centrales du moteur, on emboite le coté en relief de l'embase sur les 4 agrafes restantes et on torsade (comme indiqué sur la notice Peco) soit on replie les agrafes vers l'intérieur (ce que je fais et...ça va très bien.

et dans la foulée les switchs PL13

j'ai choisi comme couleur de câblage pour le moteur, le vert, jaune et orange et pour le switch rouge et noir ( comme la voie)

Je shunte sur un coté du moteur (le fil vert) de l'autre coté  le jaune et le orange sont les alim de l'interrupteur ou décodeur DCC le vert est raccordé le au transfo ou décodeur DCC (les jaune et orange en cas d'interrupteur sont alimentés par l'autre borne du transfo.

NB : en cas d'interrupteur = choisir des poussoirs ou des inter momentanés (pour éviter de laisser trop longtemps les bobines alimentées qui risqueraient de griller) c'est pourquoi dans cette config il vaut mieux utiliser le contacteur PL-15 (à la place de l'embase PL-9) qui servira non seulement d'embase mais ce dispositif ayant des contacts de fin de course le courant est coupé.

ce qui donne ceci :( 1er  schéma emprunté à loco revue Hors série N°11 3/2008)

NB : la 3ème photo a été réalisée sur un module d'exposition dont j'avais fixé l'aiguillage sous une partie en relief avec sur le plan de roulement du polystyrène extrudé de 20mm et lors de la pose du moteur la tige était trop courte !!! La solution que j'avais trouvé à l'époque consistait à découper une rondelle avec une scie cloche et recoller le CP plus haut !!!! Aujourd'hui avec + d'expérience je placerai le moteur en décalé avec de la corde a piano.

Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco

Concernant le trou de passage : je pose (provisoirement) l'aiguillage a son emplacement, je bloque la position de l'aiguille avec une punaise sur la position centrale (entre deux manœuvres) je prends ma mini perceuse équipée d'un forêt de 1mm je perce (le plan de roulement) dans le trou de la traverse mobile (voir Schéma suivant) et ensuite j'enlève l'aiguillage je perce à 10mm et je replace définitivement (après un bon nettoyage du chantier) l'aiguillage.

Pour maintenir l'aiguillage (pendant la pose des vis) = selon l'emplacement du moteur il me faut parfois une 3ème main !!!

Alors je rentre la tige du moteur dans la traverse mobile et je fixe provisoirement une des vis du moteur et par dessus (sur la tige qui dépasse) avec une pince "Kocher" et ainsi je peut retourner sous le plan de roulement fixer tranquillement le moteur (sans crainte que celui-ci ne retombe !)

NB si jamais vous devez percer le trou de 10mm sans pouvoir enlever l'aiguillage, vous pouvez glisser un petit morceau de tôle sous l'aiguillage, mais ATTENTION c'est une opération délicate surtout quand le forêt débouche !

Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco

Concernant les switch les fils noir et rouge sont reliés a la voie coté amont de l'aiguillage et le fil vert relié au cœur (toujours en cas d'Electrofrog avec des  Insulfrog (qui ont le cœur isolé) ce n'est pas necessaire.

Installation & cablage des moteurs Peco

Pour la commande des moteurs d'aiguillages je n'utilise pas d'interrupteurs (donc pas de TCO physique) mais soit l'écran de la centrale ECoS ou bien le TCO de RRTC ou mieux c'est le logiciel qui gère la manœuvre, mais en DCC pour que cela fonctionne il faut installer des décodeurs qui peuvent être individuels ou bien en boitiers (les électroniciens se les fabriquent eux même et vous devriez trouver (pour ceux qui sont tentés par ce travail ) des tutos sur le net.

Sinon dans le commerce vous aller en trouver chez Lenz, LDT, Viessmann, ESU, CDF etc...

Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco

En ce qui me concerne j'ai installé 8 décodeurs de chez CDF qui sont équipés de décharge capacitive. (voir mes tableaux électriques dans les sujets consacrés a la construction du réseau)

Le principe de la décharge capacitive

(article de Stéphane Ravaut professeur en électronique)

Décharge capacitive pour moteurs PECO

Le principe de la décharge capacitive est assez simple, (il y existe deux schémas de décharge capacitive) :


1- Le plus connu, c'est celui-ci :
http://i63.servimg.com/u/f63/11/73/01/31/princi10.png


Le condensateur se charge en permanence avec un TOUT PETIT courant, à travers la résistance située à l'entrée (la diode évite de décharger le condensateur vers l'alim au cas où...). Lorsque l'un des deux interrupteurs est fermé, le condensateur se décharge d'un seul coup dans la bobine correspondante. L'intensité est donc suffisante pour basculer l'aiguillage, et il est de très faible durée. Si toutefois le poussoir reste fermé, le courant passe mais l'intensité est tellement faible qu'il n'y a aucun danger (mais pendant ce temps, le condensateur ne se recharge pas !). Il faut relâcher le poussoir pour que le condensateur de recharge à nouveau.

2-Le deuxième montage (un peu moins connu) est le suivant :

(remarque : Rendons à César ce qui lui appartient, cette illustration vient du site "p'tit train".)
http://i63.servimg.com/u/f63/11/73/01/31/princi11.png


La bobine est ici aussi alimentée par une pointe de courant importante dès que l'interrupteur est basculé du côté de l'alimentation. Ici aussi, cette pointe de courant est extrêmement brève. Car une fois le condensateur chargé, le courant DEVIENT NUL, et ceci même si l'interrupteur reste fermé. Il n'y a donc pas de courant de fuite. Pour alimenter l'autre bobine, il suffit de basculer l'interrupteur vers l'autre bobine. Le condensateur se décharge alors d'un seul coup dans l'autre bobine. L'énorme avantage de système, c'est que le basculement vers la seconde bobine ne consomme AUCUN courant car c'est le condensateur qui sert d'alimentation.

C'est ce système choisi par Stéphane car il permet l'utilisation de relais bistables (génial pour la rétro signalisation). Compte tenu du fait que si on utilise une commande digitale, il est impossible de commander directement chaque bobine. On doit donc passer par un relais ! Voici le principe de son montage :


http://i63.servimg.com/u/f63/11/73/01/31/montag10.png


Petite explication : La sortie du décodeur (en bas à gauche) commande l'un ou l'autre côté du relais bistable. Cela bascule les deux contacts du relais. L'un des deux est utilisé pour la décharge capacitive, et l'autre contact permet d'alimenter deux LEDs qui indiquent la position de l'aiguillage sur le TCO.

Ce dernier système, vous l'avez compris, ne sollicite l'alimentation Que lorsqu'on commande la première bobine.
Cela me permet de commander des itinéraires en branchant judicieusement les bobines sollicitées par chaque itinéraire :


http://i63.servimg.com/u/f63/11/73/01/31/itiner10.png


- la voie 1 ne demande la commande que de la bobine A1 seule c'est donc celle-ci qui sera reliée au côté du + (celle qui sollicite l'alim).
- la voie 2 exige la commande d’A2 et B1. Donc, c'est B1 qui sera reliée au + (A2 ne consomme rien puisqu'elle utilise la charge du condensateur).
- la voie 3 exige la commande d’A2, B2 et C1. C'est donc C1 qui est reliée au +. A2 et B2 ne sollicitent pas l'alim.
- la voie 4 exige la commande d’A2, B2 et C2. Là, c'est le pied ! L’alimentation n'a rien à fournir, ce sont les condensateurs propres aux aiguillages qui fournissent.

voir le site de Stéphane

Si des question subsistent sur les autres points abordés n'hésitez pas a les poser dans les commentaires.

vue de moteurs (en gare cachée N-1) placés sous la gare principale N0

Installation & cablage des moteurs Peco

et sous la gare cachée

Installation & cablage des moteurs Peco
Installation & cablage des moteurs Peco

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article

Repost 0

Modification pour aiguillage en courbe ou sortie de courbe

Publié le par Jean-Claude Drion

Nous avions eu un pb sur des aiguillages Roco avec certains matériels en exposition sur une courbe en entrée d'aiguillage (d'une des coulisses) et voici une petite astuce (communiquée par un ami) que j'ai dut mettre en œuvre sur ce réseau d'exposition (cette astuce peut-être appliquée sur n'importe quel aiguillage qui serait mal placé.

Il s'agit de coller en contre-rail a l'entrée de l'aiguillage comme ceci :

Modification pour aiguillage en courbe ou sortie de courbe
Modification pour aiguillage en courbe ou sortie de courbe
Modification pour aiguillage en courbe ou sortie de courbe

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article

Repost 0

Faire des tas de rondins ou bois fendu

Publié le par Jean-Claude Drion

Pour représenter des arbres coupés ou des tas de rondins dans les bois, aussi des tas de buches a proximité des bâtiments :

-j'ai pris de branches de seringuât entre 7 et 10mm pour représenter les arbres coupés et les ramifications de 2 à 3mm pour imiter les rondins (censés représenter les branches coupées pour le bois de chauffage)
-J'ai coupé des longueurs de 15mm (pour le HO c'est ce qu'il faut..)

-Ensuite (c'est là l'astuce) j'ai pris un morceau de cornière alu qui trainait à la cave (pour me faire un gabarit de montage)
-j'ai collé dessus des petites bandes de 1cm d'adhésif double face sur lesquelles j'ai alignés mes petits rondins et ainsi j'ai pu faire à la chaine 5 petits tas (mais au be
soin j'aurai pu en faire pluss)
 

Faire des tas de rondins ou bois fendu

-pour la 2ème rangée je mets un trait de colle à bois et je pose les rondins et ainsi de suite en diminuant de longueur de rangée (normalement il aurait fallu intercaler entre chaque rangée des rondins dans l'autre sens..) mais le principe du gabarit reste...
-quand la colle est sèche : passer une lame de cutter entre l'adhésif et la 1ère rangée de rondins et l'ensemble se détache facilement.

Faire des tas de rondins ou bois fendu

voici en place :

Faire des tas de rondins ou bois fendu

Pour le bois fendu (en buches) j'ai coupé des chutes de bois à la scie circulaire à 1,5cm (avec le guide) pour se rapprocher de  l'échelle...)Ensuite j'ai fendu les buches avec un ciseau à bois .

Et pour faire les tas j'ai employé la même technique que les rondins, sauf que pour les ranger ensuite je me suis fabriqué des ranges-buches avec des vieux rayons de vélo de 1mm (pliés et soudés à l'étain !)

Faire des tas de rondins ou bois fendu
Faire des tas de rondins ou bois fendu

voilà en place

Faire des tas de rondins ou bois fendu

petits conseils :

- pour mettre les buches de bois fendu utilisez des pinces "brucelles" recourbées sinon les buches resteront collées a vos doigts !
- quand vous avez fait la 2ème rangée de tous les tas laissez sécher la colle avant de faire la 3ème rangée autrement  les buches bougent en cours de montage..

J'en ai profité pour faire le chargement de mes camions, là j'ai collé du fil de couture couleur "cordage" sur le plateau du véhicule (pareil à la "mega-strong" et une fois pris 1ère rangée de buches à la colle à bois et ainsi de suite..(mais avec du fil acier pour la pêche cela aurait sans doute un meilleur rendu)
 

Faire des tas de rondins ou bois fendu
Faire des tas de rondins ou bois fendu

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article

Repost 0

Modification et fiabilisation des aiguillages Peco

Publié le par Jean-Claude Drion

Les aiguillages PECO à cœurs polarisés, sont livrés avec une polarisation du cœur par le contact des aiguilles avec l'un des deux rail, en fonction de leur position.

Ceci a pour effet de polariser l'intégralité de la partie centrale de l'aiguillage à la tension du rail avec lequel une l'aiguille est en contact

Voir note de Jean-Pierre PILLOU : Fiabilisation des aiguillages PECO

Voir également l'article de Daniel Machi dans Loco revue 787 de février 2013

ATTENTION certains aiguillages PECO sont prévus ils ont un cable derrière qui  réalimente la partie a isoler.(voir avant dernière photo)

En particulier les références SLE 86, 87, 91 & 92 les plans sont téléchargeables http://www.peco-uk.com/imageselector/Files/Track-templates/SL-86,87.pdf  & http://www.peco-uk.com/imageselector/Files/Track-templates/SL-91,92.pdf

Sur la dernière photo vous voyez l'un de mes aiguillages avec rail coupé là encore bien faire la coupe entre la partie mobile et le cœur (ceci parait évident, mais un débutant peut se faire pieger).

 

Modification et fiabilisation des aiguillages Peco
Modification et fiabilisation des aiguillages Peco
Modification et fiabilisation des aiguillages Peco
Modification et fiabilisation des aiguillages Peco

On peut toujours le faire une fois l'aiguillage en place (si le réseau n'est pas encore ballasté)

Il faut prendre du cable monobrin le dénuder sur une longueur de 3 cm environ le glisser sous le rail et plier le bout sur bord extérieur du rail.

Souder la partie pliée et ensuite plier l'autre coté et souder également et couper le fil au dessus de la soudure.

faire la même chose sur le coté adjacent et couper à la mini perceuse équipée d'un disque fin (moi j'utilise des disques de 0,75 de chez Dremel en maintenir la machine la plus horizontale possible.

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article

Repost 0

Transformation d'aiguillages Peco "INSULFROG" en "ELECTROFROG"

Publié le par Jean-Claude Drion

Comment transformer un aiguillage avec cœur isolé

Pour les besoins de mon réseau j'ai eu besoin d'aiguillages avec un angle de déviation important mais chez Peco je n'en ai pas trouvé avec cœurs "polarisés"!!!!

Donc il m'a fallu faire du charcutage..

je suis désolé de ne pas avoir fait de photo de la phase "charcutage" car sur le moment je n'ai pas pensé que cela pourrait vous intéresser ...

Donc l'opération consiste à enlever la pointe en plastique et remplacer les 2 rails du milieu (finalement ce n'est pas très compliqué):

-1 il faut donc commencer à couper les 2 petits fils derrière l'aiguillage au dos du rail (pour mettre à ceux-ci de glisser)

-2 sur le devant faire sauter la pointe avec un petit cutter (genre X-acto) par petite passe (et patience   )

-3 dès que possible.. tirer sur les 2 rails de la pointe

-4 continuer le charcutage (pour enlever ce qui reste de plastique qui pourrait gêner les futur rails (j'ai fait la finition avec une petite lime pointue d'horloger)

-5 limer en pointe le rail qui sera le plus long (comme sur les "ELECTROFROG")

-6 glisser celui-ci et vérifier (avec un réglet) si la pointe est parallèle au rail suivant (il faut cintrer légèrement je coupon gauche pour être dans l'alignement de la lame mobile comme celui démonté avant de le glisser...)

-7 limer (en pointe opposée) et  glisser l'autre rail

-8 recouper les rails à la bonne longueur

-9 sur le dos ressouder un câble pour la réalimentation du cœur

Et dans la foulée n'oubliez pas la fiabilisation (que l'on a présenté sur un autre sujet) Fiabilisation aiguillages PECO

Pour éviter que ceux-ci ne bougent dans le temps (je les ai soudé ensembles à la jonction

Sur la photo suivante vous verrez les 2 type de rails et celui qui est transformé sur la gauche

Transformation d'aiguillages Peco "INSULFROG" en "ELECTROFROG"

sur la photo vue de dos vous verrez les fils a couper

Transformation d'aiguillages Peco "INSULFROG" en "ELECTROFROG"

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article

Repost 0

Cintreuse de rails

Publié le par Jean-Claude Drion

 

Mr Thomas des Ets CDF m'a convaincu de cintrer les rails flexibles lors de la pose des rails pour empêcher ceux-ci de forcer sur l'extérieur de la courbe et surtout sur les éclisses (certains soudent les éclisses pour éviter ce phénomène) mais quand on est obligé de mettre une éclisse isolante dans une courbe (pour faire un canton ou autre détection le rail risque de s’écarter...

voici une petite cintreuse faite avec 3 roulements fixés sur plaque d'aluminium de récup ,mais vous pouvez très bien utiliser du CP ou autres...

description de celle-ci

1- une plaque d'aluminium d'épaisseur 2 mm que j'ai coupé à 110 x 80 mm
2- trois roulements de diamètre extérieurs de 22 mm axe 7 mm (qui trainaient dans un de mes tiroirs)
3- trois rondelles qui seront placées entre les roulements et la plaque
4- trois boulons de 7 x 20 mm, 3 écrous et une rondelle freins qui sera placée entre l'écrou et la plaque sur le roulement du milieu

Mise œuvre =

1-faire 2 trous entraxe 70 mm pour les 2 roulements du haut

2-faire 1 trou au centre à 20 mm en dessous pour le roulement du centre et y faire un lumière en perçant un 2ème trou au-dessus et finition avec une petite lime.

3-faire le montage et essayer en déplaçant le roulement vers le haut en fonction de la courbe désirée.


 

 

Cintreuse de rails
Cintreuse de rails
Cintreuse de rails
Cintreuse de rails

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article

Repost 0

Berceau pour l'entretien du matériel roulants (locomotives etc..)

Publié le par Jean-Claude Drion

Lors d'opération d'entretien , démontage , nettoyage des roues de loco nous utilisons des berceaux en mousse pour pouvoir maintenir le matériel.

je me suis fabriqué une petite boite (suffisamment longues) avec des chutes de plinthes et garnies de mousses..

Ainsi je peux déplacer facilement le matériel sans craintes que la mousse cède..

Mais surtout j'ai put fixer un système d'alimentation des roues "captrices" afin de faire tourner celle-ci pour le nettoyage des roues ou essais pendant les phases de démontage voir les feux etc...

j'ai également inséré sur la partie arrières des petits tubes pour y mettre les petites pièces démontées

Berceau pour l'entretien du matériel roulants (locomotives etc..)
Berceau pour l'entretien du matériel roulants (locomotives etc..)
Berceau pour l'entretien du matériel roulants (locomotives etc..)

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article

Repost 0

Ventilation pour la centrale ECoS

Publié le par Jean-Claude Drion

Afin d'éviter l'échauffement de la centrale (sur les conseils d'un ami)

j'ai pratiqué 2 ouvertures circulaire sur le support et installé deux ventilateurs silencieux de type informatique :

Depuis j'ai recouvert le support d'un grillage (type moustiquaire) pour eviter de mettre les doigts dans les ventilateurs...

Ventilation pour la centrale ECoS
Ventilation pour la centrale ECoS

Publié dans Trucs et astuces

Partager cet article

Repost 0